Free Mobile arrive « prochainement » à Mayotte et à la Réunion. En revanche, du côté des Antilles-Guyane, il faudra encore patienter. Annonce faite ce mercredi, par le Directeur général de Free.

Fin 2016, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) délivrait aux lauréats son appel à candidatures, les autorisations d’utilisation de fréquences censées permettre le lancement imminent de la 4G en outre-mer. Certains opérateurs – SFR Caraïbe et Orange – n’ont pas perdu de temps et ont très rapidement mis en service les sites 4G en 2016 sur la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane. Pour rappel, quatre opérateurs sont ainsi autorisés à lancer la 4G dans chaque territoire :

en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique : Digicel, Free Mobile, Orange Caraïbe et Outremer Telecom ;

à St Barthélemy et à St Martin : Dauphin Telecom, Digicel, Free Mobile et Orange Caraïbe ;

à La Réunion : Orange, SRR, Telco OI (détenu à 50% par Iliad) et ZEOP Mobile ;

et à Mayotte : BJT Partners, Orange, SRR et Telco OI (détenu à 50% par Iliad).

Si Digicel ne s’est pas manifesté pour l’heure, la grosse interrogation venait de Free mobile. Se lancerait-il dans cette bataille ou prendrait-il le temps ? Au final, on constate que l’opérateur mobile n’a toujours pas débarqué en Outre-mer et ça ne devrait pas être pour tout de suite.

« Nous avons été candidats sur des fréquences nouvelles sur les Antilles et la Guyane, donc là il faut le temps de construire le réseau, mais vous aurez, je pense, un service qui sera beaucoup plus concurrentiel qu’il ne l’est aujourd’hui », a annoncé ce mercredi le Directeur général de Free, Maxime Lombardini devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale. En ajoutant que « sur la Réunion et Mayotte, le service devrait être disponible bientôt, et je pense que vous serez satisfaits. »

Dans un communiqué de presse publié fin 2016, le Groupe Iliad annonçait son souhait « d’assurer la continuité territoriale en proposant sur ces territoires des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs, comme le fait Free Mobile en métropole. Le Groupe mettra ainsi un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la métropole et que rien ne justifie. Le Groupe envisage d’investir environ 100 millions d’euros dans ce projet. A la Réunion et à Mayotte, il lancera la 4G dans les prochains mois. Sur les autres territoires, le déploiement du réseau sera lancé sans délai. »

Articles similaires