Ce dimanche, la France a découvert le nom de son futur adversaire en quart de finale de la Coupe Davis 2017 : il s’agit de la Grande-Bretagne. Les Bleus recevront et il se pourrait bien que cette rencontre se joue en Martinique.

La France a dominé le Japon 4-1 lors du premier tour de la Coupe Davis. Une victoire acquise rapidement puisque les français ont vite mené puis bouclé la série 3-0 avant d’offrir un dernier match exhibition au public japonais, pour finalement terminer par un 4-1.

« Dans beaucoup de pays, après la défection du joueur star comme c’était le cas ici avec Kei Nishikori, je pense qu’il y aurait eu au moins la moitié des gens qui auraient renoncés à venir, commentait Yannick Noah. Ça n’a pas été le cas ici. Le stade était plein, les gens aiment le jeu et même à 4-0 les gens continuaient à encourager leur joueur et c’est bien que ça se termine par une victoire, c’est une bonne chose pour les gens qui sont restés jusqu’au bout. »

Mais curieusement, malgré la victoire, la véritable information du soir était le dévoilement du nom de l’adversaire des Bleus en quart de finale. Le sujet principal tournait en effet autour de la Grande-Bretagne victorieuse dans le même temps du Canada. Une victoire qui a son importance puisqu’en cas de victoire du Canada, la France aurait dû se déplacer sur place tandis que là, elle recevra, ce qui l’arrange considérablement.

Du coup, la grande question qui se pose dans ce cas-là est : où recevoir l’adversaire et sur quelle surface ? Si les spécialistes ont rapidement alimenté le débat notamment sur la forte probabilité d’opter pour la terre battue, sur les réseaux sociaux, parmi les potentiels villes hôtes se trouve Fort-de-France. Selon le journaliste de RMC, Eric Salliot, il se pourrait bien que la rencontre se dispute en Martinique avec la possibilité de transférer la terre battue acheminée vers la Guadeloupe début 2016, vers la Martinique.

France – Grande-Bretagne en Martinique, une hypothèse à ne pas écarter

Rappelez-vous, fin 2015, la Fédération Française de Tennis annonçait son intention de jouer le 1er tour de la Coupe Davis 2016 en Guadeloupe. A l’époque, parmi les autres villes et départements d’outre-mer cités, figurait déjà la Martinique. Une opportunité rare pour l’Outre-mer qui a de ce fait engendré une logistique pharaonique et surtout placé la Guadeloupe sous le feu des projecteurs malgré les nombreuses critiques liées notamment au coût global de l’opération.

Au final, début mars 2016, les Bleus reçoivent le Canada au vélodrome Amédée Detraux à Baie-Mahault, un événement qui rassemble plusieurs milliers de personnes en tribunes sans compter la presse internationale qui a fait le déplacement en Guadeloupe, pour l’occasion. A l’issue de ce premier tour remporté assez aisément par la France, force est de constater que l’opération est une réussite malgré les critiques émanant de certains sceptiques mais l’essentiel est ailleurs.

Le succès de l’organisation du premier tour de la Coupe Davis 2016 en Guadeloupe aurait peut-être convaincu la FFT de renouveler l’expérience sur un territoire d’Outre-mer et s’il se pourrait bien que ça soit la Martinique. Il se pourrait bien que le stade Pierre Aliker à Fort-de-France soit réquisitionné pour l’occasion, l’enceinte pouvant recevoir près de 18 000 personnes. Affaire à suivre…