Les vitres teintées font encore parler d’elles depuis l’entrée en vigueur dimanche de leur interdiction à l’avant des véhicules. En Outre-mer, on se mobilise afin d’obtenir un assouplissement de cette mesure. Exemple à La Réunion, où une association compte déposer un amendement pour l’Outre-mer.

Il y avait déjà une pétition en ligne en ligne créée afin de sensibiliser l’Etat sur la situation des Outre-mer vis-à-vis de l’interdiction des vitres teintées à l’avant des véhicules, il se pourrait que l’Outre-mer passe à la vitesse supérieure. Cette fois, c’est une association basée à La Réunion qui a décidé de prendre le taureau par les cornes. Selon L’Info.re, dans la commune du Tampon, plusieurs automobilistes se sont retrouvés ce lundi afin de soutenir l’association Tuning La Réunion. Son objectif : déposer un amendement pour l’Outre-Mer concernant le surteintage des vitres pour que la loi soit adaptée au climat de l’île.

« Dans cet amendement, il faudra prendre en considération le climat de l’île de La Réunion. On est tout le temps sur la route, on a pas de vitres teintées, il y a des effets sur la peau« , explique William Colter, président de l’association Tuning La Réunion.

Selon l’association, cet amendement aurait aussi un effet économique. Par exemple, un Réunionnais venu manifester, a lui lancé son entreprise de pose de films teintés. « Mon activité est en jeu, mon avenir aussi, c’est très difficile« , explique un entrepreneur. « Le ministre arrive à La Réunion dans un gro loto avec vitres teintées, nous voit pas a li dedans, et puis i sort la loi avec interdit d’avoir vitres teintées pour le tuning« , déclare un automobiliste.

Depuis le 1er janvier 2017, les vitres teintées du pare-brise et les vitres latérales avant, côté conducteur et côté passager sont interdites. Le décret a pris effet ce week-end en France. Du côté de l’Outre-mer, ça passe plutôt mal car les automobilistes, cette mesure ne peut être applicable en Outre-mer dans les mêmes conditions qu’en France. Ils remettent en question le climat, la température à l’intérieur de l’habitacle et l’impact des rayons du soleil sur la santé. L’initiative prise à La Réunion devrait sûrement servir de rampe de lancement en Outre-mer. A suivre…

 

Articles similaires