En ce début d’année, la fraîcheur s’est invitée sur la zone Antilles provoquant des températures flirtant avec les 20 degrés. Lundi dernier, le thermomètre est même passé en dessous des 19°C du côté de la Guadeloupe. L’heure est venue de ressortir les chaussettes et les pulls.

Aussi curieux que cela puisse paraître, en Guadeloupe comme en Martinique, le mot hivernage revient dans les discussions ces derniers jours. Et pour cause, depuis décembre dernier, un vent de fraîcheur se fait ressentir notamment en fin de journée et surtout aux aurores. C’est un peu le comble lorsque l’on vit aux Antilles cependant, la nature nous réserve souvent de sacrées surprises. Illustration pas plus tard que lundi dernier (9 janvier 2017) où la station météorologique basée au Raizet en Guadeloupe a relevé une température de 19.3°C au petit matin. Ce n’est certes pas un record – la température la plus basse relevée en Guadeloupe date de mars 2013 avec un 7,6 °C relevé au sommet de la Soufrière – mais cela reste tout de même bas.

Températures contrastées

En étudiant les données mises en ligne par Météo France, on réalise que les températures minimales relevées en soirée comme au petit matin ne dépassent pas les 22°C et pourraient de temps en temps passer en dessous des 20°C comme cela a été le cas le 9 janvier dernier. Des données valables pour la Guadeloupe comme pour la Martinique.

Données climatiques de la Station du Raizet (Guadeloupe) du 01/01/2017 au 09/01/2017 :

© Meteo France

Données climatiques de la Station de Fort-de-France (Martinique) du 01/01/2017 au 09/01/2017 :

© Meteo France

Rhumes, grippes et maux de gorge de retour

Là où ça se corse un peu c’est quand on compare l’écart de température en pleine journée et durant la nuit. En Guadeloupe par exemple, le 9 janvier dernier, l’écart de température était de 9°C (Temp. max : 28,7 °C / Temp. min : 19,4 °C). Si les températures maximales relevées aux Antilles françaises depuis le 1er janvier ne dépassent pas en journée les 30°C, il n’en reste pas moins que cette différence de température en journée et en soirée favorise les coups de froid, les maux de gorge et autres gênes relatifs à l’exposition au vent frais en fin de journée ou en début de soirée.

Si la période est propice au développement de la grippe, il n’est pas rare d’entendre un Antillais se dire victime d’un coup de « chaud/froid ». Une formule familière qui résume parfaitement la situation étant donné que les averses sont beaucoup moins fréquentes donc en journée, il fait chaud et en fin de journée, la fraîcheur s’installe. Selon les spécialistes, gardez à portée de mains vos pulls, protégez-vous au niveau du cou si vous êtes sensible aux angines ou extinction de voix et puis le soir, la petite paire de chaussettes n’est pas en trop surtout dans certaines communes de la Basse-Terre en Guadeloupe ou du Nord de la Martinique. Cette fraîcheur liée à la période d’hivernage dans laquelle nous nous trouvons permet également de faire des économies puisque vous n’aurez peut-être plus besoin d’enclencher votre climatiseur avant d’aller vous coucher.

Météo France le rappelle sur son site web, l’archipel de Guadeloupe et la Martinique vivent au rythme de deux saisons principales d’un climat tropical : la saison sèche (ou carême) et la saison des pluies (saison cyclonique ou hivernage). Elles sont séparées par deux périodes (ou saisons) de transition. Le cycle annuel des températures moyennes est marqué par une faible amplitude, le régime d’alizé d’est assurant une ventilation relativement constante.