Ce lundi, la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts présentait ses voeux à l’hôtel Montmorin en présence de François Hollande. Une présence remarquée et l’occasion pour le chef de l’Etat de rappeler à la presse son souhait de voir aboutir le projet de loi égalité réelle Outre-mer, examinée à partir de ce mardi au Sénat.

Adoptée par l’assemblée nationale, le projet de loi égalité réelle Outre-mer est dans sa semaine décisive. C’est en effet dans les jours qui viennent que les Outre-mer seront fixés sur ce projet. De son côté, le chef de l’Etat souhaite que cette loi soit adoptée et il l’a rappelé devant la presse ce lundi soir lors des voeux de la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts à l’hôtel Montmorin. « Je sais tous les problèmes qu’il reste à régler » dans les territoires ultramarins », a dit le président de la République devant la presse, à son arrivée au ministère des Outre-mer. « Mais on a fait, on a fait beaucoup », a-t-il insisté, évoquant par exemple « l’emploi, l’emploi des jeunes », même s’il « n’ignore pas le taux de chômage dans les départements et territoires ultramarins » (supérieurs à la moyenne nationale, ndlr).

François a poursuivi son allocution en exprimant son souhait de voir ce projet de loi aboutir. « Je suis fier qu’on puisse porter ce texte jusqu’au bout », a-t-il expliqué. « Nous allons la faire voter je l’espère dans les prochains jours », a-t-il dit, et « je m’engage à ce qu’elle puisse être mise en oeuvre dès 2017 », a-t-il dit, estimant « important qu’on montre les premiers signes notamment en terme d’égalité dans les prestations » (sociales ndlr).

Profitant de la présence du Président de la République, la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts a tenu à rappeler son souhait absolu de voir cette loi adoptée en ne mâchant pas ses mots. « Je veux ce soir tordre le cou à une idée lancinante : les Outre-mer ne quémandent pas d’argent public. Ils ne demandent que l’égalité », a t-elle lancée devant l’auditoire.

La loi égalité réelle en Outre-mer entame sa dernière ligne droite

Après son adoption par l’Assemblée nationale, depuis ce mardi, les sénateurs examinent le projet de loi Egalité réelle Outre-mer, destinée à réduire les écarts de développement entre les Outre-mer et la métropole.

Ce mardi matin, la ministre des Outre-mer s’est exprimée, revenant notamment sur l’importance pour l’Outre-mer de retrouver une égalité avec la métropole.

Ce projet de loi contient en réalité une dizaine de mesures qui auraient pour vocation de « changer le quotidien » des ultramarins, tel que le souhaite la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts. Ainsi pour ce qui relève de légalité réelle, l’article premier stipule que « l’égalité réelle est inscrite dans le projet de loi comme un droit pour les populations des Outre-mer et un objectif prioritaire à atteindre pour la Nation.  » « L’Etat s’engage ainsi à résorber les écarts de niveaux de vie et de développement qui existent entre les territoires ultramarins et l’hexagone, pour mettre n à des inégalités inacceptables sur le territoire de la République. »