En 2016, les Antilles françaises et la Guyane n’ont pas été épargnées par la chaleur. Une année chaude qui atteint des records notamment en Guyane ou encore, en Martinique. Voici la synthèse climatique de l’année 2016 aux Antilles françaises et en Guyane.

En se basant sur la synthèse réalisée par Météo France, nul doute que l’année 2016 aux Antilles-guyane restera dans les annales. Une année chaude, très chaude en particulier en Guyane où 2016 a été décrétée comme étant l’année la plus chaude observée en Guyane depuis 1955 avec une température moyenne annuelle de 27.6°C. En Martinique, l’année écoulée a été chaude et pluvieuse, tout comme la Guadeloupe où la chaleur était au rendez-vous tout au long de l’année.

En Guadeloupe et îles du Nord : année chaude et moins sèche

En 2016, le mercure était assez haut du côté de la Guadeloupe en raison de températures minimales supérieures de plus de 1°C aux normales, explique Météo France. Au Raizet, on dénombre ainsi 56 nuits chaudes contre 41 en moyenne (température minimale ne s’abaissant pas en-dessous de 25°C).

Sur les îles du Nord, 2016 a été en moyenne une des années les plus chaudes depuis le début des mesures (avec 27.4°C de température moyenne à Gustavia, 2016 se situe au 1er rang des années les plus chaudes sur ce poste à égalité avec 2015). La saison sèche a été plus chaude que la normale, puis le début et le cœur de la saison des pluies connaissent des températures conformes aux normales saisonnières, précise les services météorologiques. En octobre, la rareté des ondes tropicales et la faiblesse de l’alizé ont engendré des records mensuels de chaleur, battus sur les îles du Nord.

Pour ce qui est de la pluie, en Guadeloupe, 2016 marque un retour à une pluviométrie annuelle proche de la normale (par exemple 1586 mm au Raizet, 3272 mm à Capesterre Belle Eau) après plusieurs années très déficitaires. Autrement dit, pas de grands bouleversements mais l’on retiendra tout de même que l’année écoulée a été médiocrement ensoleillée en raison notamment d’un mois de septembre, le moins ensoleillé des 20 dernières années.

En Martinique : encore une année chaude et pluvieuse

Année chaude et pluvieuse mais surtout année record ! Selon Météo France, 2016 détrône 2015 sur le podium des années chaudes. La température annuelle de 27,6°C au Lamentin reprend la 2e place, derrière celle de 2010 qui reste la plus élevée en Martinique. Idem pour la moyenne des maximales (31°C) qui traduit une recrudescence importante de journées de fortes chaleurs, poursuivent les spécialistes. Plus troublant encore, il y a eu 84 jours où la température maximale a dépassé 32°C, au lieu de 28 jours normalement ! Quant à la moyenne des températures minimales (24,2°C) elle se classe en tête, ex-æquo avec celle de l’année dernière. Toutefois, on dénombre cette année au Lamentin 111 nuits dites « chaudes » (thermomètre ne descendant pas en dessous de 25°C) contre 122 en 2015 (record).

La chaleur s’illustre par un maximum de 35.7°C à la presqu’île de la Caravelle, le 27 août (record pour ce poste en 50 ans de mesure) et par une fréquence record de journées dépassant 32°C sur ce site (48jours).

Côté pluie, le mois de mars a été particulièrement pluvieux. Au Lamentin, c’est presque un record car il faut remonter à 1967 pour trouver un mois de mars aussi arrosé.

2016, année record en Guyane

2016 est l’année la plus chaude observée en Guyane depuis 1955 avec une température moyenne annuelle de 27.6°C (moyenne calculée sur les 5 postes de référence : Cayenne-Matoury, Saint-Laurent, Saint-Georges, Maripasoula et Kourou CSG), apprend t-on dans la synthèse mise en ligne par les services de Météo France. Au cours des 18 mois précédents, les valeurs relevées ont été systématiquement supérieures aux normales 1981-2010 tant pour les températures minimales (+0.5°C) que maximales (+0.8°C). Le record absolu de température est battu à Saint-Laurent le 27 septembre avec 38.0°C relevés sous abri.

Le mois de janvier 2016 a été le mois le plus sec depuis 1955 sur la Guyane. Depuis le début des mesures par Météo France en 1996 à Cayenne-Matoury, le mois de février de 2016 est le mois de février le moins ensoleillé. La valeur de l’ensoleillement à Cayenne-Matoury n’est que de 47.7 heures soit 1.6 heures en moyenne par jour…Les habitants de la zone n’ont donc que très peu vu la lumière du jour en février.