La compagnie Air Antilles reçoit ce samedi son tout nouveau ATR 72-600. Réceptionné ce vendredi à Toulouse, il se posera pour la première fois sur le sol Antillais, ce samedi à l’aéroport Pôle Caraïbes, en Guadeloupe.

Air Antilles veut clairement s’imposer sur le régional et semble se donner les moyens pour y arriver. La compagnie aérienne créée en 2002 reçoit ce samedi, le premier des deux ATR 72-600 qui viennent compléter sa flotte (la livraison du second est prévue pour 2018, selon la compagnie aérienne). Avant de se poser sur le tarmac de l’aéroport Pôle Caraïbes ce samedi, en Guadeloupe, l’appareil a déjà réalisé un sacré périple de trois jours, au départ de Toulouse.

Après la ville rose, l’ATR 72-600 s’est posé jeudi dernier aux Canaries avant de rejoindre le Cap Vert. Ce vendredi, départ du Cap Vert, direction le Brésil et la ville de Fortaleza puis petit détour par la Guyane et Cayenne avant de repartir ce samedi matin du chef-lieu de la Guyane pour rejoindre Pointe-à-Pitre.

« C’est une très grande fierté de recevoir ce nouvel avion. Il est le symbole de notre volonté de développement, que nous mettons au service des habitants de la Caraïbe », déclarait Christian Marchand, Président Directeur Général d’Air Antilles.

Les nouveaux ATR 72-600 sont équipés de 72 sièges, soit 24 de plus que sur les quatre
ATR 42 actuellement en opération (3 ATR 42-500 et un ATR 42-600), augmentant ainsi de manière significative la capacité offerte par la compagnie sur l’ensemble de son réseau. Début des rotations : le 2 février prochain. L’appareil sera notamment exploité sur les lignes qui seront bientôt ouvertes telles que Barbade, Antigua ou Tortola, au départ de Pointe-à-Pitre et Fort-de-France.

Pendant ce temps-là, Air Caraïbes s’active…

Alors qu’Air Antilles réceptionne ce samedi son ATR 72-600, de son côté, Air Caraïbes qui avait déjà dévoilé en décembre dernier le même modèle qui assure déjà les rotations sur le régional, a dévoilé il y a quelques jours son tout nouveau A350. Un autre registre puisque cet appareil sera utilisé pour les vols transatlantiques.

De beaux appareils flambant neufs qui devraient plaire aux voyageurs et qui permettra aux deux compagnies aériennes de renforcer leur positionnement sur les lignes transatlantiques et régionales. Elles pourront accueillir encore plus de voyageurs notamment sur le régional tout en espérant que leur nouvelle politique tarifaire qui aurait contribué à l’accroissement du flux de voyageurs sur l’année 2016 dans les aéroports de la Guadeloupe et de la Martinique, ne bouge pas.

Articles similaires