Après 25 ans de bons et loyaux services, le rideau tombe sur le Festival de Jazz de Sainte-Lucie. Devenu mythique, ce rendez-vous annuel incontournable dans la Caraïbe disparaît dès 2017, annonce le gouvernement saint-lucien.

Le Festival de Jazz de Sainte-Lucie n’est plus. Un coup de tonnerre dans la Caraïbe et plus précisément, pour la culture. L’événement musical qui a vu défiler en son sein les plus grandes stars mondiales de la chanson doit s’effacer pour laisser place à un autre festival programmé en novembre, a annoncé le Premier ministre saint-lucien Allan Chastenet.

Ce futur festival qui débutera au mois de mai avec une semaine dédiée au jazz, inclura d’autres manifestations culinaires, artistiques et musicales. Il aura la lourde tâche de faire oublier un événement culturel mythique jusque là, au sein de la Caraïbe. Selon le ministre saint-lucien, l’heure est à la raison car « les 14 millions de dollars consacrés au Festival de jazz n’avaient plus de sens puisque ce dernier n’était en aucun cas rentable. » Autre coup dur subit préalablement par l’événement culturel, l’arrêt de la collaboration avec la chaîne américaine BET qui retransmettait l’événement en télé.

2017, année sombre pour les festivals caribéens ?

Outre le Festival de Jazz de Sainte-Lucie, le Curacao North Sea Jazz Festival n’aura pas d’édition 2017. Raison invoquée : l’immense difficulté pour l’organisation de booker des artistes de renom durant la semaine de l’événement. Ces derniers étant déjà sollicité sur d’autres événements de plus grande envergure, financièrement cela serait trop coûteux en terme d’organisation et de logistique.

Articles similaires