Décidément le mois de décembre semble propice aux visites officielles en Outre-mer, des candidats à l’élection présidentielle de 2017. Après Rama Yade, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, c’est au tour d’Emmanuel Macron de confirmer sa venue aux Antilles.

Emmanuel Macron débarque en Outre-mer pour une tournée aux Antilles-Guyane. Première étape pour l’ancien ministre de l’Economie, la Guadeloupe, le 16 décembre prochain avant un passage par Saint-Martin, le 18 décembre puis la Martinique, le 19 décembre et il bouclera sa tournée par une visite en Guyane. Le fondateur du mouvement En Marche avait laissé planer le doute quant à sa venue en Outre-mer. L’Outre-mer où le candidat à l’élection présidentielle semble plutôt attendu. En effet, depuis l’annonce de sa candidature, sa côte monte en flèche auprès des ultramarins notamment auprès des jeunes. Dans une interview, Mathieu Gama, porte-parole du mouvement En Marche nous annonçait son souhait de recevoir Emmanuel Macron aux Antilles-Guyane sans pour autant dévoiler une date précise, désormais, les Antilles-Guyane sont fixées.

Dans la course aux parrainages

Une annonce qui intervient quelques heures après que l’ancien ministre ait été reçu dans Bourdin Direct sur les ondes de nos confrères RMC/BFMTV. Durant cet entretien, le fondateur d’En Marche a multiplié les annonces et révélé qu’il partait officiellement en quête des 500 signatures nécessaires afin de se présenter à l’élection présidentielle. Celui qui obtient les 500 parrainages devient officiellement candidat à l’élection présidentielle et reçoit de la part de l’Etat une avance de 153 000 euros pour sa campagne électorale.

Un détour par les Antilles-Guyane qui permettra sûrement au candidat de récupérer quelques signatures d’élu(e)s. Outre cette annonce, il n’a pas hésité à évoquer quelques grandes lignes de son programme dont une qui a particulièrement retenu l’attention des auditeurs et téléspectateurs : « Je veux supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié ». Autrement dit, Emmanuel Macron souhaite réduire l’écart entre le salaire brut et le salaire net. Pour se faire, il le dit, il veut « supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié ». En attendant, si cette annonce n’a pas laissé certains français indifférent, les ultramarins de leur côté sont dans l’attente car pour l’heure, l’ex-ministre de l’Economie n’a toujours pas évoqué ses projets pour l’Outre-mer.

Articles similaires