Publié ce 16 décembre, un décret fixe désormais à 150 mètres carrés le seuil au-delà duquel les personnes physiques sont tenues de recourir à un architecte lorsqu’elles édifient ou modifient des constructions, à l’exception des constructions à usage agricole.

Si vous prévoyez de construire après le 1er mars 2017, il vous reste un peu de temps pour revoir vos plans car à partir de cette date, toute personne physique sera tenue de recourir à un architecte lorsqu’elle édifie ou modifie des constructions de plus de 150m², à l’exception des constructions à usage agricole. Avant ce décret, l’ancien seuil était fixé à 170m². Depuis le 1er mars 2012, la surface de plancher s’est substituée à la Shon (Surface Hors Oeuvre Nette) pour le calcul du seuil de recours obligatoire à un architecte.

Une nouvelle qui ne devrait pas être accueillie de la meilleure des manières par les particuliers qui de ce fait devront revoir leur budget immobilier à la hausse. Selon Le Particulier, « un rapport d’information du Sénat publié en juillet 2014 fait état d’un prix au mètre carré de certaines maisons réalisées par des architectes (…) se situant aux alentours de 1 500 euros par mètre carré. »

Pour rappel, ce nouveau seuil de recours obligatoire à l’architecte s’appliquera aux demandes de permis de construire déposées à compter du 1er mars 2017.