Le tabagisme est la première cause de mortalité évitable en France : 78 000 décès chaque année, sans compter les très nombreuses pathologies lourdes induites. Ces dangers, vous les connaissez et ils sont connus des fumeurs. La plupart d’entre eux (60 %) souhaitent arrêter. Pour les aider dans cette démarche, le ministère de la santé, l’Assurance Maladie et Santé publique France, la nouvelle Agence nationale de santé publique, lancent cette année la première opération Moi(s) sans tabac.

Moi(s) sans tabac est une opération nationale de santé publique qui consiste à proposer aux fumeurs de faire ensemble une tentative d’arrêt du tabac pendant 30 jours, au mois de novembre. Des études ont montré qu’au-delà̀ de 28 jours d’abstinence, les chances de rester non-fumeur de manière permanente sont multipliées par 5. De plus, Stoptober, le dispositif angais qui a inspiré Moi(s) sans tabac, a fait la preuve de son efficacité avec une augmentation nette du nombre de tentatives d’arrêt associées à l’opération (+ 50 % par rapport aux autres mois de l’année).

Une étude menée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies et Santé Publique France, révèle ainsi qu’à l’exception de la Réunion, la consommation de tabac reste très nettement inférieure en Outre-mer contrairement à celle enregistrée en métropole – et ce, alors que la paquet de cigarette s’y vend moins cher ! Quand 33 % des métropolitains de 17 à 75 ans déclarent fumer quotidiennement, en Guadeloupe et en Martinique, le tabagisme quotidien concerne 12 % de la population adolescente et adulte. C’est même là que l’on trouve les taux les plus faibles de France.

Dès le mois d’octobre, une importante communication dans les médias (télévision, radio, affichage et internet) et des actions de proximité́ pilotées par les Agences régionales de santé en lien avec l’Assurance maladie et des partenaires nationaux, ont permis de recruter des fumeurs souhaitant s’arrêter durant Moi(s) sans tabac. En novembre, pour encourager les participants pendant leur arrêt, une campagne plurimedia et des actions de proximité ont été mises en place dans les lieux publics et entreprises.
Les participants peuvent commander gratuitement un kit d’aide à l’arrêt, télécharger la nouvelle application Tabac info service, ou appeler le 3989 pour bénéficier de consultations tabacologiques gratuites par téléphone.

Un kit d’aide à l’arrêt pour une nouvelle vie sans tabac

Si vous souhaitez relever le défi et vous engager dans le moi(s) sans tabac, vous pouvez vous procurer un kit d’aide à l’arrêt sur le site tabac-info-service.fr en vous inscrivant à Moi(s) sans tabac. Il a vocation à vous accompagner, depuis la préparation de votre sevrage jusqu’à votre nouvelle vie sans tabac.

Le kit est composé :

  • du livret « Je me prépare » pour préparer l’arrêt et marquer un top départ dans l’arrêt définitif du tabac,

Vous êtes fumeur et vous souhaitez participer au Moi(s) sans tabac ? Téléchargez ici votre kit d’aide à l’arrêt.

Articles similaires