Le réchauffement des relations entre Cuba et les Etats Unis n’a pas fini de donner des idées aux professionnels du tourisme et en premier lieu aux compagnies aériennes. En France, Corsair International a elle aussi décidé de se lancer à l’assaut de La Havane et de Varadero.

Les deux destinations sont déjà desservies par XL Airways à compter du 19 décembre, Air Caraïbes dès le 16 décembre et Air France, sans oublier, la Cubana de Aviacion qui opère des vols vers Paris mais aussi Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. Le pari est donc de taille pour Corsair mais le groupe TUI y croit. 

Ainsi, dès le 1er mai prochain, elle proposera un aller-retour entre Varadero et Paris tous les lundis, et deux rotations vers La Havane le jeudi et le samedi, toujours au départ d’Orly. De nouvelles liaisons pour lesquelles elle a mis à disposition un Airbus A330-200 qui peut transporter 304 passagers dont 26 en classe affaire. Prix de départ : 630 euros (1 891 euros pour la classe grand large). 

Du tout bon pour le moral des troupes

Une nouvelle ligne qui redonne le sourire aux équipes de Corsair. La compagnie déjà présente en Afrique, au Canada, dans l’Océan Indien et aux Antilles françaises renforce un peu plus sa présence à l’international et prouve ainsi qu’elle s’est remise sur les rails après sa tentative avortée de vente en 2015. 

Autre bonne nouvelle, l’embauche de près d’une vingtaine de nouveaux copilotes qui montre la bonne santé économique et l’ambition affichée de la compagnie. 

Seule ombre au tableau pour Corsair, la concurrence de French Blue, petite soeur low-cost d’Air Caraïbes qui fait son trou sur la ligne Paris/ Saint-Denis de La Réunion. Mais pas de quoi tirer encore la sonnette d’alarme puisque Corsair se permet encore des essais comme sur Cuba la saison prochaine. Reste à voir si les passagers seront au rendez-vous.