Certains craignaient le pire, ils avaient vu juste. L’ouragan Matthew n’a pas épargné Haïti qui se réveille ce mercredi dans la désolation. Après plusieurs dizaines d’heures à subir les coups de boutoir de l’ouragan, on recense déjà cinq morts en Haïti et quatre en République Dominicaine.

Les pluies diluviennes et les vents violents générés par l’ouragan n’auront pas laissé de chance à Haïti ainsi qu’à la République Dominicaine. Haïti où la moitié sud du pays est coupée du monde depuis la destruction d’un pont ce mardi et ne devrait pas être accessible avant ce week-end.

Un premier bilan fait déjà état de neuf morts : cinq en Haïti et quatre en République Dominicaine. Des milliers de maisons ont été détruites, des quartiers ont été ravagés, sans compter les problèmes d’accès à l’eau potable auxquels sont confrontés les habitants de certains quartiers durement touchés.

Pour l’heure, les autorités locales s’activent afin de reconnecter les quartiers coupés et venir en aide à la population comme dans la ville des Cayes, sévèrement touchée par l’ouragan. La ville qui a lancé un appel à l’aide sur les réseaux sociaux :

Les établissements scolaires rouvriront lundi prochain, annonce le Gouvernement dans un communiqué.

Après avoir déferlé sur la partie Sud-Ouest de Haïti, l’ouragan Matthew et ses vents à 220 km/h, met le cap actuellement sur la Floride où l’état d’urgence a été décrété dans plusieurs comtés.

“J’ai acheté beaucoup d’eau, des aliments non-périssables, du sopalin et du papier toilette, les choses basiques dont on a besoin pendant la tempête” explique un Américain en pointant montrant le coffre de sa voiture, rempli. Avant de poursuivre: “c’est vrai que ça faisait un moment. Les autres, c‘étaient seulement des tempêtes tropicales. La, c’est plus effrayant”.