La NBA et son univers parfois impitoyable. Les Guyanais Damien Inglis et Livio Jean-Charles en ont fait les frais ces derniers jours. Les deux basketteurs recrutés par les New-York Knicks pour le premier et par les San Antonio Spurs pour le second, ont vu leurs contrats rompus par les deux franchises, à quelques jours du début de la saison NBA.

Damien Inglis et Livio Jean-Charles ne fouleront pas les parquets NBA cette saison. Les deux joueurs originaires de la Guyane se sont vus couper par leurs franchises respectives car à l’approche du début de saison, le nombre maximum de joueurs autorisés est de 15 par franchise.

Une sacrée désillusion pour Damien Inglis qui s’était vu proposer un contrat il y a quelques jours à peine par la franchise new-yorkaise. Lui qui au préalable n’avait pas été conservé par les Milwaukee Bucks.

Et que dire de Livio Jean-Charles. L’ex joueur de l’ASVEL avait signé en juillet dernier un contrat de deux ans garantis avec les San Antonio Spurt pour un montant estimé à 2,4 millions de dollars (2,2 M€).

Désormais, deux options s’offrent aux deux joueurs Français : rester aux Etats-Unis et évoluer en D-League, la ligue de développement de la NBA en espérant briller pour réintégrer l’effectif d’une franchise NBA ou sinon, rejoindre une équipe en Europe où les championnats nationaux ont déjà repris. Affaire à suivre…

Articles similaires