Le Gang des Antillais débarque en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane. Le film réalisé par Jean-Claude Barny a été diffusé pour la première fois ce mardi au cinéma Agora de Cayenne, une première devant un public ultramarin.

Après plusieurs diffusions dans l’Hexagone, c’est au tour du public ultramarin de découvrir la dernière réalisation de Jean-Claude Barny. Le réalisateur Guadeloupéen à qui l’on droit Nèg Maron, Tropiques Amers ou encore, le récent Rose et le soldat. Cette fois, il nous livre « Le Gang des Antillais », un film librement inspiré du livre autobiographique «Le Gang des Antillais» de Loic Lery. Un authentique « thriller nègre », un film de genre « dans la veine du cinéma afro-américain, avec des héros contemporains » peut-on lire sur la page facebook du film.

Ce mardi soir, le public Guyanais a pu ainsi découvrir en avant-première le film de Jean-Claude Barny qui se rendra ensuite en Guadeloupe puis en Martinique, en compagnie de l’équipe du film. Trois diffusions qui permettront au public Antillo-Guyanais de se faire sa propre opinion sur ce second long-métrage après Nèg maron qui avait conquis le public ultramarin. En attendant, mardi soir, la salle du multiplex Agora en Guyane était complète.

Le synopsis : Jimmy Larivière, jeune Français originaire des Antilles, se débat pour survivre avec sa fille et trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec le gang des Antillais, des malfrats idéalistes, sonne sa révolte, l’exaspération d’une communauté arrivée en métropole dans le cadre de la politique du Bumidom. Violence, amitiés, rivalités, trahisons, Jimmy se perd : une arme à la main, comment ne pas devenir à son tour esclave de l’argent facile ?

Articles similaires