Mise à jour (publiée à 20h45)

Ce jeudi soir, les autorités haïtiennes annonce que le bilan s’est alourdi passant de 108 à 264 morts. Certains quartiers auraient été intégralement détruits.

Article original (rédigé le 6 octobre 2016 à 15h43)

Il n’aura décidément laissé aucune chance à une partie de la Caraïbe et plus particulièrement Haïti. Quelques jours après son passage meurtrier, le bilan provisoire s’alourdit sur place. Ce jeudi, le ministère de l’Intérieur haïtien fait état d’un bilan de 108 morts.

La nouvelle était crainte, elle est venue ce jeudi du ministre haïtien de l’Intérieur, François Anick Joseph qui a confirmé à l’AFP que l’ouragan Matthew avait fait au moins 108 morts en Haïti. Selon les premiers retours de terrain, 50 personnes seraient mortes rien que dans la seule commune de Roche-à-Bateau, dans le sud du pays. Une commune « dévastée », selon le député du département du sud, Ostin Pierre-Louis.

Le bilan pourrait cependant s’alourdir car pour l’heure, une partie du sud du pays reste difficile d’accès et les autorités locales craignent d’ores et déjà le pire. Parmi les quartiers les plus sévèrement touchés par l’ouragan, celui de Jérémie.

Ce jeudi après-midi, les évaluations se poursuivent encore dans divers quartiers du pays afin de mesurer l’ampleur des dégâts et des pertes. Les vents et les pluies ont inondé des milliers de maisons, endommagé des écoles, détruit d’importantes surfaces agricoles, des entreprises, des routes et des ponts. Plus de 21 000 personnes ont été évacuées et 350 000 ont besoin d’assistance, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a déclaré mercredi que les Nations Unies étaient prêtes à aider les pays des Caraïbes touchés le cyclone Matthew de catégorie 4, en particulier Haïti.

« Le Secrétaire général souhaite exprimer sa solidarité avec les populations et les gouvernements d’Haïti, de Cuba et d’autres pays des Caraïbes, touchés par le cyclone Matthew », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration de presse.

Comme redouté par les autorités et les organisations humanitaires, les inondations causées par le passage de l’ouragan ont aussi entraîné une résurgence du choléra : déjà huit nouveaux cas ont été recensés. Le passage de la tempête a aussi forcé un nouveau report des élections prévues dimanche, notamment le scrutin présidentiel.

Après avoir survolé les Bahamas, ce jeudi, l’ouragan Matthew a mis le cap sur la Floride où les premières pluies, rafales de vent et houle se sont déjà faites ressentir.

 

© Twitter / VisActu

© Twitter / VisActu

Articles similaires