Elles fleurissent petit à petit au sein de l’archipel guadeloupéen et sont un symbole d’approvisionnement énergétique d’avenir. Les éoliennes situées dans certaines communes de Guadeloupe connaîtront un lifting qui leur fera le plus grand bien et à l’environnement aussi.

Elles offrent un spectacle toujours impressionnant lorsqu’elles sont alignées les unes à côté des autres et ont une importance certaine pour notre avenir. Les éoliennes sont d’une certaine manière, la forme contemporaine du moulin à vent et produisent le plus souvent de l’énergie électrique issue de dispositifs qui transforment l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique.

L’archipel guadeloupéen compte une bonne dizaine d’éoliennes disséminées dans diverses communes de l’île et ses dépendances. Exemple à Petit-Canal, où les éoliennes prendront bientôt un coup de jeune. Le parc de Gros Cap, opéré par EDF Energies Nouvelles, va subir un profond lifting selon le blog, Faites le plein d’avenir. Quatorze éoliennes fixes viendront remplacer les 32 anciennes machines rabattables pour afficher une puissance de 12 MW (au lieu de 7MW).

Marie-Galante et son dispositif de stockage unique

Le saviez-vous ? A Marie-Galante, plus précisément dans la commune de Capesterre-de-Marie-Galante se trouve un parc éolien associé à un dispositif de stockage : une première en France. Une initiative que l’on doit au groupe Quadran qui l’a inauguré le 30 juin dernier.

Le blog des énergies renouvelables nous apprend ainsi que le petit parc est composé de 9 éoliennes de 275 kW, rabattables pour pouvoir résister aux fréquents cyclones. La centrale de 2,5 MW, qui assure la consommation électrique des 3 300 habitants de la commune, est couplée à une capacité de stockage de l’électricité de 460 kWh grâce des batteries Lithium-Ion du constructeur Saft.

Pour résister aux vents tropicaux, les nouvelles turbines seront dotées de pales orientables, et pilotées à distance pour rester toujours face au vent (depuis un Centre européen de conduite, situé près de Bézier, à quelques 6 700 kilomètres !). Enfin, un dispositif de stockage est également prévu sur cet autre site de Guadeloupe.

Des initiatives prises afin d’atteindre l’objectif assigné par l’Etat à la Guadeloupe : atteindre les 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030.