Le e-commerçant français Cdiscount s’immisce dans l’univers du streaming en lançant Cstream, une offre multiplateforme illimitée donnant accès à des catalogues de vidéos, musique, livres et magazines disponible en ligne depuis la France métropolitaine et dans les DOM.

Il n’était pas forcément attendu dans ce registre et pourtant, il ne s’est pas privé d’entrée dans la partie ! Dans un communiqué de presse, le leader du e-Commerce en France Cdiscount annonce se lancer sur le marché du streaming avec Cstream, une offre qui regroupe vidéo, musique, livre et magazine pour 9,99€ par mois, sans engagement. Une offre disponible en ligne depuis la France métropolitaine et dans les DOM.

On apprend ainsi que Cstream regroupe trois services :

  • Cstream Video, qui offre 300 films variés et 1 000 programmes pour enfants, un peu comme sur Netflix (sans aucune série cependant),
  • Cstream Music, qui comprend des millions de titres organisés en smart radios personnalisées aux goûts des utilisateurs, un peu à la sauce Spotify, Deezer ou encore, FnacJukebox,
  • Cstream Books, qui regroupe plus de 50 000 livres (romans, BDs, jeunesse, livres pratiques) et une trentaine de magazines, dont des grands titres nationaux. Un concept dans l’esprit de Kindle, imaginé par le géant, Amazon.

Ces services seront accessibles via smartphone, tablette, PC, Mac et TV (vidéo uniquement), au travers de sites web et d’applications conçus pour offrir une grande simplicité d’utilisation, précise le communiqué. Chacun d’eux comprendra des contenus variés et pensés pour toute la famille, proposant une offre pour les enfants de tous âges ainsi que pour leurs parents. Ces contenus resteront accessibles lors de leurs déplacement avec les modes hors-ligne et nomade (pour les vidéos seulement et uniquement en France et dans les Régions et départements d’Outre-Mer, précise le site spécialisé, Megazap).

Une bibliothèque musicale qui se compte en millions

Chacun de ses prestataires concède à Cdiscount via un contrat de trois ans renouvelable, une partie de son catalogue, révèle pour sa part Les Echos. 300 films, dont 50 nouveautés chaque mois, plus 1 000 programmes jeunesse, 5 millions de titres musicaux, 50 000 livres plus 30 titres de presse comme « Elle », « Match », le « JDD » ou « Le Figaro ». Côté musique, là encore ça paraît solide avec des accords signés avec de grosses majors comme Sony, Warner et Universal, comme les autres offres du marché. Pour les films (malgré des accords avec des majors) et les livres, en revanche, le choix est plus restreint, précise le magazine.

18 ans après sa création en tant que vendeur de CD à petit prix sur internet, « la société démocratise une fois de plus le marché des produits culturels, en proposant une accessibilité aux 90% des français n’ayant pas encore adopté le streaming payant », précise t-il.

Articles similaires