Bernard Cazeneuve entame ce jeudi, une visite officielle de plusieurs jours aux Antilles-Guyane. Le ministre de l’Intérieur se rendra d’abord en Martinique, puis en Guadeloupe et terminera par la Guyane. Un déplacement particulièrement attendu par certains élus des DFA.

Il l’avait annoncé sa venue dans un communiqué de presse publié au lendemain de l’agression mortelle d’un lycéen à la sortie de son établissement en Guadeloupe, il sera bien là. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve sera en visite officielle dans les DFA du 29 septembre au 5 octobre prochain. Il débutera sa visite officielle par la Martinique, il effectuera un crochet par la Guadeloupe avant de se rendre en Guyane.

Dans chaque département, le ministre rencontrera les forces de l’ordre (gendarmerie, police) ou encore, les représentations syndicales de la police et profitera de l’occasion pour réaliser avec eux divers points sur les missions et chantiers en cours.

Une visite attendue également par les élus locaux dans l’attente de réponse sur certains dossiers liés à la sécurité de leur territoire mais aussi en terme de droit d’asile comme c’est le cas en Guyane où les associations montent au créneau.

Dans un récent communiqué rédigé conjointement avec la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, les deux ministres rappelaient notamment que les services de l’Etat « sont pleinement mobilisés pour apporter aux habitants de la Guadeloupe toutes les réponses nécessaires en termes de sécurité publique, en particulier pour l’application des 22 mesures du plan sécurité Outre-Mer présenté le 27 juin dernier. »

Suite au décès d’un lycéen en Guadeloupe, le Ministre de l’Intérieur avait ordonné le déploiement immédiat de quatre pelotons de gendarmerie mobile supplémentaires, soit 70 gendarmes, qui sont arrivés en Guadeloupe, dans la foulée.

Articles similaires